Une histoire d’œuvres en aluminium

Rédigé le 11 juillet 2014 par Château de Goulaine // Catégorie(s) : Exposition

Une exposition temporaire est présentée au château jusqu’au 4 septembre. Elle sort de l’imagination d’un artiste-plasticien surprenant, Emmanuel Chapalain.

Des « Métalithes » dans la Cour d’honneur

Ce château est rempli d’histoire. Construit sur les Marches de Bretagne, il a changé au fil des siècles. Propriété bretonne au Moyen-âge, il défendait le duché de Bretagne du Royaume de France. A l’intérieur de cette enceinte, dans la Cour d’honneur, faits d’aluminium, un dolmen et un menhir s’élèvent. Ces « métalithes » sont réellement un clin d’œil au passé.

Ils se dressent devant le château renaissance actuel permettant de replacer ce contexte historique et pour Emmanuel Chapalain de se souvenir de son enfance bretonne. En effet, cet artiste a grandit au nord de la Bretagne et la maison familiale se située à égale distance du célèbre Menhir de Saint Uzec, et du Radôme (contraction de radar sous dôme), deux formes chronologiquement opposés qui ont marqué son imaginaire.

Des « Battledresses » dans le Salon des Tapisseries

La visite guidée du château vous entraîne dans l’histoire millénaire et anecdotique de la famille de Goulaine. Emmanuel Chapalain a également envahit l’intérieur. Il revisite, avec son matériau de prédilection, l’habillement féminin. Les « Battledresses », uniformes militaires ou en traduction littérale « robes de combat » donneraient aux femmes aux armures.

Le couturier a sa paire de ciseaux, son tissu, son fil et son aiguille; Emmanuel Chapalain a ses cisailles, sa tôle d’aluminium riveté, ses vis auto-foreuses et ses rivets. De toute leur longueur, ce prêt-à-porter en aluminium riveté, trône dans le salon des Tapisseries.Cette texture est importante, car elle fait référence aux avions que pilotaient des femmes comme Hélène Boucher, Amélia Earthart ou Jacqueline Auriol. Cet artiste avait envie de faire revivre les grands bals du Siècle des Lumières.

 

Rédigé le 11 juillet 2014 par Château de Goulaine // Catégorie(s) : Exposition // Aucun commentaire
Le spectacle : « Double Crossing » ! Lire l'article précédent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Tous les champs sont obligatoires.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.